Quatre jours à Rome (suite)

Quatre jours à Rome (suite)

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Le lundi fut consacré à la fontaine de Trévi, au Colisée, et aux forums palatins et  romains. La visite du Colisée est malheureusement payante, et celle-ci ne peut que se  faire avec un guide. On peut donc dire que c’est un véritable business, et nous nous en  sommes rendu compte dès notre arrivée sur place. Après quelques photos du bâtiment,  nous nous en sommes approchés, et avons découvert un système ultra-compliqué. Des  guides différents, à des tarifs différents, qui vous racolent avec insistance mais  n’expliquent rien clairement, et en bas, des tas de files d’attente pas droites mais  serpenteuses au pied du monument.  Devant ce dédale, nous fûmes totalement découragés, notamment par le tarif de 50  euros minimum par personne, que nous trouvions excessif pour visiter –uniquement- le  Colisée. Le tarif n’incluait pas les forums, alors que des billets beaucoup plus  intéressants sont en vente sur internet comprenant le Colisée et le forum Romain ou le  Palatin, c’était donc un attrape-touriste/couillon flagrant.

colisee/fontaine de trevi
colisee/fontaine de trevi

Nous avons donc décidé de visiter tout ce qui était gratuit autour du Colisée, ce qui ne  nous a pas déçu, et ensuite le forum Romain et le Mont Palatin, qui sont tout  simplement fabuleux. Je crois que c’est l’endroit touristique que je vous conseille le plus  à Rome.  C’est en regardant toutes ces constructions que l’on se rend réellement compte de la  splendeur et de la magnificence de Rome à son apogée. Les dimensions des  bâtiments, les jardins, les sculptures, les statues, les colonnes, le style, les espaces, les  points de vue… le tout suggère une cité moderne et organisée et une civilisation  raffinée. En se promenant dans les allées, l’Histoire vous envahit, et vous pouvez  ressentir toute l’effervescence et l’allégresse de la gloire de ce peuple dominant le  monde. Au bout de quelques heures, je m’y croyais presque. Jusqu’à ce que la  présence d’un lapin noir dans les jardins me ramène à la réalité.

A la boutique de souvenirs, il y a d’ailleurs des livres avec les photos des ruines  auxquelles on peut superposer des calques avec les bâtiments de l’époque, et c’est en  les feuilletant qu’on a pu vraiment réaliser la beauté et la majesté des paysages de la  Rome Antique.  Le mont Palatin offre une vue magnifique sur Rome et sur le forum Romain, et abrite un  charmant musée dans ses hauteurs.

forum romain / mont palatin
forum romain / mont palatin
forum romain / mont palatin
forum romain / mont palatin

Après tant de paysages nostalgiques, la soirée fut consacrée à la visite du sud de la  ville, de la Piazza Venezia et des bâtiments officiels et places alentours. Puis sous  avons remonté le Tibre, aperçevant en plein milieu l’Île Tibérine, toute illuminée. Cette  île du Tibre, en plein coeur de Rome, reliant les deux rives par deux petits ponts est  totalement unique et sa naissance, remontant probablement à l’Antiquité, fait l’objets de  plusieurs légendes. Par exemple, on dit qu’à la mort de Tarquin le Superbe, les romains  furieux à l’égard du grand tyran jetèrent sa dépouille dans le Tibre et la recouvrirent  ensuite de boue et de vase, qui seraient à l’origine de l’île.

rome-ile-tiberine
rome-ile-tiberine (@ isdael-over-blog.com)

Pour la dernière soirée, nous nous sommes rendus dans le quartier jeune et populaire de San Lorenzo, où l’on  trouve des bars minuscules mais bondés dans des petits coins de rues, et par hasard  un restaurant excellent (pizzas maison délicieuses, excellent vin), avec un serveur  français à nos petits soins (qui m’a même entouré d’une nappe pour que je n’ai pas  froid !). Le dernier dîner était le meilleur : cuisine délicieuse, service hors pair, musique  douce, et ambiance romantique.

dîner San Lorenzo
dîner San Lorenzo

Nous étions seuls sur la terrasse et dans la rue, et  comme seuls au monde.  Après notre dernière nuit romaine, il nous restait environ une moitié de journée pour en  profiter avant notre vol retour. Le problème était que nous devions rendre la chambre à  onze heures, et devions ensuite trimballer nos valises avec nous partout où nous allions  jusqu’au soir. Nous avons donc forcément choisi de ne pas trop bouger ou s’éloigner du  point de chûte où le Uber viendrait nous prendre.  Nous sommes retournés voir des choses qui nous avaient plu, comme la fontaine de  Trevi, ou le Panthéon, et avons fait du shopping : cuir italien et verre de Murano,  évidemment…

verre de Murano
verre de Murano

Nous avons ensuite attendu la voiture dans notre bar : un endroit  atypique, américain, avec canapés, télés, cheesecakes, vieux trains et déco des  années 50.

Ce bar qui n’a rien à voir avec Rome, à part son staff, est devenu  rapidement notre bar, sans vraiment l’expliquer. Comme partout où nous allons, nous  trouvons un endroit où nous nous sentons bien, et venons ensuite régulièrement  pendant le séjour (comme au restaurant mexicain de Madère), et qui devient notre  endroit, sorte de point de repère duquel nous sommes des habitués éphémères.  Après quelques déboires –vol retour retardé, attente par terre (l’aéroport de Roma Ciampino est comme celui de Bruxelles Charleroi : il n’y a pas de sièges …), re-attente  par terre à Charleroi pour le bus Flibco… – nous sommes rentrés à Lille dans la nuit,  épuisés mais conquis.

Nous n’avons pas vu la Bocca de Verita, la Villa Medicis ou encore la chapelle Sixtine,  mais au final, peu importe, puisque ce n’est pas le nombre de choses vues qui compte.  Nous avons découvert Rome, ses pins parasols et ses églises, ses fontaines et  monuments, son ambiance et sa prestance. C’est vraiment une ville à voir, dont les  merveilles vous frappent à chaque coin de rue. Elle a autant de classe que Londres ou  Paris, avec en plus ce côté latin. Je vous recommande donc ce voyage, d’au moins  trois jours, que vous pourrez aussi vous offrir, quels que soient vos moyens. Ciao !

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *